Score d'Insler de la qualité de la glaire cervicale


Score d'Insler

 

Score

1

2

3

Ouverture du col

Entrouvert

Ouvert

Béant

Abondance de la glaire

Faible

Moyenne

Fontaine

Clarté

Trouble

Oplescente

Eau de roche

Filance

1 à 2 cm

2 à 4 cm

du col à la vulve

 

    • Un score d'Insler est :
      • nul : entre 0 et 3
      • insuffisant : entre 4 et 7
      • bon : entre 8 et 10
      • excellent : entre 11 et 12

Une autre version du score d'Insler se référant à la cristalisation de la glaire cervicale

 

Score

1

2

3

Ouverture du col

Entrouvert

Perméable

Ouvert

Abondance de la glaire

Minime +

Moyenne ++

Fontaine +++

Filance

1 à 4 cm

5 à 8 cm

> 8

Cristallisation

Débutante linéaire

Partielle, linéaire et latérale

Complète


Test post-coïtal (test de Huhner) :

  • Définition :
    • Examen au microscope des spermatozoïdes dans la glaire cervicale le lendemain d'un rapport sexuel.
      Il permet
      • d'évaluer le comportement et la capacité des spermatozoïdes à pénétrer dans la glaire cervicale en période pré-ovulatoire en comptant les spermatozoïdes mobiles et immobiles ;
      • de vérifier la qualité de la glaire cervicale ;
      • de s'assurer de la réalité du rapport sexuel.
  • Conditions de réalisation du test :
    • Il doit être réalisé en la présence d'une glaire cervicale optimale ; pour obtenir cette glaire il faut que le test effectué :
      • en cas du cycle menstruel ovulatoire et régulier : en prenant comme repère la courbe méno-thermique du cycle précédent, le test est fait le dernier jour de la temperature basse.
      • en cas de cyles menstruels irréguliers et ovulatoires : le test est fait
                • le jour = la durée moyenne du cycle - 14 jours.
      • en cas de cycles anovulatoires : le test est fait après l'obtention de glaire cervicale satisfaisante à la suite de l'administration d'une oestrogénothérapie par (éthinylestradiol 100 µg/jour pendant 3 à 5 jours ; ou 17 béta-oestradiol : 4 à 8 mg/jour pendant 3 à 5 jours) ; parfois il faut augementer la posologie et la durée du traitement.
      • parfois il faut répéter le test post-coïtal 48 heures plus tard si la qualité de la glaire cervicale n'est pas optimale et éventuellement administration d'oestrogénothérapie ;
    • Le rapport sexuel doit
      • avoir lieu 8 à 12 avant le test (pour certains 5 à 12 heures) mais il faut savoir qu'il est inutile de demander au couple de se reveiller en pleine nuit pour respecter les horaires.
      • si possible après 3 jours d'abstinence
      • aucune toilette vaginale après le rapport
    • établir une courbe méno-thérmique pour le cycle en cours
    • il ne faut pas utiliser un librifiant au moment de la pose du seculum
    • une fois le prélèvement de la glaire cervicale est effectué, il faut que l'examen de cette glaire sous microscope soit immédiat ;
    • Observer la glaire cervicale sous grossissement (25 - 40) de plusieurs champs pour établir une moyenne de nombre de spermatozoïtes mobiles par champ.
  • Interprétation des resultats du test post-coïtal (T.P.C)
    • Le test est

négatif si l'on n'observe pas spermatozoïdes ;

déficient si tous les spermatozoïdes sont immobiles ou mobiles sur place

positif s'il existe des spermatozoïdes mobiles :

      • faiblement positif : < 5 spematozoïdes mobiles / champ ;
      • richement positif : > 10 spermatozoïdes mobiles / champ
  • Le test post-coïtal ne dispense pas de la réalisation d'un spermocytogramme car il peut existé des tests positifs avec spermatozoïdes anormaux (par leurs formes : microcéphales ; ou par leurs mouvements : filants) aboutissant à une fécondité très réduite.
  • Si le test post-coïtal est négatif avec glaire optimale et spermogramme normale un test de pénétration croisée in vitro peut être proposé.

férences : C. Mélone-Galice, Gynécologie Obstétrique Pratique : septembre 1997 ; n° 97 et mars 2000 ; n°123


 

Test de pénétration croisée in vitro

 

Spermatozoïdes : conjoint testé
+
Glaire :
femme témoin

Spermatozoïdes : conjointe testée
+
Glaire :
femme conjointe testée

Spermatozoïdes : homme témoin
+
Glaire :
femme conjointe testée

Interprétation

+

+

+

  • Spermatozoïdes et glaire fonctionnels :
    • Rechercher :
      inflammatoire
      (cervicite) ;
    • un problème de technique
      coïtale

nul ou déficient

nul ou déficient

+

  • Rechercher :
    • auto-anticorps antispermatozoïdes dans le liquide séminal ou dans le sérum du conjoint

+

nul

nul

  • Rechercher :
    • anticorps antispermatozoïdes dans la glaire ou dans le sérum du de la femme testée

+

déficient

déficient

  • Glaire déficiente non spécifique

férences :

Bernard Blanc ; Léon Bouli ; Gynécologie ; Edition Pradel 1989 ; Page 21
C. Mélone-Galice, Gynécologie Obstétrique Pratique : septembre 1997 ; n° 97 et mars 2000 ; n°123.




 

Site du Dr Aly Abbara
  www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com